Principe de déontologie


     Le coach se forme et se perfectionne sans cesse


  • Protection du contenu des échanges par le secret professionnel.
  • Interdiction de tout abus de confiance.
  • Respect des étapes de développement de la personne.
  • Tolérance et bienveillance des convictions et des valeurs de la personne   sans préjugés.
  • Faire appel à un superviseur en cas de nécessité.
  • Être en droit de refuser d’effectuer un coaching, s’il n’est pas conforme à son éthique ou à ses compétences.
  • Possibilité d’orienter vers un autre coach ou une autre solution.
  • Se former régulièrement. 

 


                            La Supervision


Superviseur de coachs pour aider à gérer des situations complexes


  • La supervision renforce la capacité à créer des liens interpersonnels.
  • S’adresse à un praticien ou à un groupe.
  • Offre la possibilité de réfléchir sur le fonctionnement professionnel afin d’en mieux gérer les exigences.
  • Amène à s’interroger sur ses attitudes, ses paroles, ses perceptions et ses actions.
  • Favorise l’intégration et l’assimilation des apports théoriques.
  • Élargit  la maturation personnelle et professionnelle du coach.
  • Développe la confiance en soi et l’affirmation personnelle.

 

J’intègre l' association des coachs :

Association française de coaching